Email

contact@nord-nettoyage.com

Telephone

06 52 00 45 38

Email

contact@nord-nettoyage.com

Telephone

06 52 00 45 38

Quand peut-on vider une maison après un décès ? Les points à vérifier avant le débarras

S’occuper de la propriété d’une personne défunte se révèle difficile autant sur le plan administratif que sur le débarras. En effet, il est judicieux de ne pas directement entamer le vidage. Prendre certaines mesures et certaines actions de nettoyage est nécessaire. Vous pouvez vous en occuper vous-même ou faire appel à des professionnels du nettoyage et du vidage.

Prérequis avant de vider une maison

Bien que le propriétaire soit décédé, il existe des prérequis avant de vider la maison. Il s’avère tentant de vendre directement le domicile dès que son propriétaire est décédé. Pourtant, deux cas peuvent se présenter.

  1. Dans le premier cas, le propriétaire est mort à l’extérieur. Ainsi, seuls ses affaires et ses effets personnels sont restés dans le domicile. Il faudra alors procéder à l’inventaire et au triage de ces affaires, car des biens de valeurs, un testament ainsi que des documents importants peuvent se trouver dans la maison. Vous pouvez effectuer cette tâche vous-même.
  2. Dans le deuxième cas, si le propriétaire est mort à l’intérieur de la maison, il faut d’abord commencer par la désinfection. En effet, certains pathogènes peuvent encore rester dans le domicile même si la personne décédée n’est pas morte de maladie, mais qu’il y a eu effusion de sang. Le sang versé peut s’avérer vecteur de certaines infections. Il est recommandé de faire nettoyer la maison par des experts, car ils possèdent les équipements préalables pour une telle opération.

Tâches à effectuer avant de vider une maison.

Ces prérequis sont importants afin de vous éviter des problèmes concernant la personne proche décédée et son domicile.

  • Modifier les verrous et transmettre le courrier

La première étape dans le nettoyage d’une maison est de sécuriser les lieux. Nombreuses personnes telles que des amis, des nettoyeurs, des livreurs ou des gardiens de maison peuvent en avoir l’accès. La sécurité s’avère primordiale, car le domicile contient les biens que la personne a amassés le long de sa vie.
Les courriers entassés dans la boîte aux lettres pourraient mettre la puce à l’oreille des personnes à mauvaise intention. Il faut donc le ramasser. Il est aussi nécessaire de changer la destination des lettres à des proches, car certains créanciers pourraient contacter la personne décédée. Pour cela, il suffit de s’adresser à la poste.

  • Rechercher de documents financiers et juridiques

Certaines personnes laissent des documents juridiques dans la maison. Que ce soient des actes de propriété, des papiers ou de l’argent. Il est primordial de bien les vérifier. De plus, ces documents vous seront plus qu’utiles surtout aux héritiers directs. Dans le cas où vous trouveriez des documents juridiques importants que ce soit physique ou numérique, voici ce qu’il faut faire dans chaque cas.

Police d’assurance du propriétaire : maintenez la police du propriétaire en vigueur jusqu’au jour où la maison ferme.

Testament : il faut s’assurer que le testament soit à jour et authentique. Ce document s’avère très important pour l’avenir de la maison.

Police d’assurance-vie : il peut s’agir d’une police privée ou d’une police d’assurance-vie achetée par l’entremise d’un employeur.

Relevés de comptes bancaires et de courtage : lisez attentivement les relevés, car de nombreuses banques déclarent tous les comptes sur une seule déclaration.

Reçus de facture : communiquez avec les créanciers. Envisagez d’aviser les agences d’évaluation du crédit, qui signaleront la personne décédée et gèleront efficacement les nouveaux frais ou demandes de crédit.

Actions et obligations : les certificats peuvent être glissés dans des dossiers.

N’oubliez pas de déchiqueter tous les documents sensibles, en particulier ceux contenant un numéro de sécurité sociale.

  • Continuer de payer les factures restantes

Alors que vous voudrez arrêter certains services, d’autres doivent être continués. Continuez à payer les primes d’assurance du propriétaire et gardez les services publics allumés. Dans le cas où la personne décédée employée des jardiniers ou des responsables de maison, il serait dans le devoir de ses proches de les payer convenablement.

Faire appel à des professionnels du nettoyage et de débarras

Plutôt que de faire appel à des amis ou à des membres de la famille pour les aider, les propriétaires doivent se protéger eux-mêmes et protéger les autres. En effet, on peut rencontrer des risques biologiques potentiellement nocifs et des maladies en relation avec le sang qui pourraient provenir de liquides organiques contaminés laissés invisibles sur le lieu du décès.

Dans quelles circonstances les appeler ?

Trois circonstances peuvent vous faire décider à appeler des entreprises spécialisées dans le nettoyage après un décès.

  • La première figure quand les circonstances de la mort sont la source des problèmes. On peut prendre par exemple des meubles ou un lit couvert de crachats sanglants de la victime. Malheureusement, parfois, les circonstances du décès sont telles qu’une pièce entière ou plus peut avoir besoin d’une attention particulière. Il s’agit généralement de décès qui ont impliqué de la violence ou un accident.
  • La deuxième circonstance figure lorsque les mauvaises habitudes au quotidien de la personne décédée rendent difficile la vente de la maison. On peut prendre le cas d’un propriétaire dépendant à la prise de drogue où certains de ces effets personnels contiennent encore des résidus de produits illégaux.
  • Troisièmement, il arrive que certaines personnes décèdent seules dans leurs domiciles et ne soient découvertes que quelques jours après. Bien que les responsables aient pris soin du corps, la décomposition de celle-ci a déjà eu certaines conséquences sur la maison. En effet, les quelques jours suivants le décès, le corps entame sa décomposition. Cela peut provoquer des odeurs nauséabondes sans parler des maladies qu’ils peuvent entraîner.
    Dans la mesure où le lieu exact du décès n’a pas été exactement défini, il est judicieux de prendre quelques précautions avant d’entrer dans la maison. Ainsi, certaines entreprises de nettoyage peuvent vous fournir des vêtements de protection si cela est nécessaire.

Comment les entreprises assurent-elles le nettoyage après le décès ?

Certaines entreprises spécialisées dans le nettoyage et le débarras peuvent faciliter les opérations liées aux nettoyages de la propriété. En effet, tous les techniciens sont entièrement formés et répondent à diverses réglementations concernant l’hygiène. Parce que certains des pires virus sont connus pour survivre dans le sang et les matériaux biologiques. Ils traitent toutes les maisons comme si elles contiennent une infection potentiellement mortelle.

Les entreprises utilisent une approche systématique de nettoyage qui garantit que chaque domicile répond aux normes de désinfection de qualité hospitalière en utilisant des techniques adaptées. À la fin, ils peuvent délivrer un certificat de traitement écrit, garantissant que le domicile est désinfecté et propice à l’habitation.

Qu’adviendra de la maison après le débarras ?

Quand quelqu’un décède, il est probable que leur maison sera l’article le plus précieux laissé dans leur succession. Deux cas peuvent se présenter :

S’il y a un testament

Ce qui devra arriver à la maison dépend de la décision du défunt inscrit dans son testament. Ce dernier peut indiquer que la maison doit être laissée comme un don spécifique à un ou plusieurs bénéficiaires.
Si le défunt n’a pas laissé d’instructions précises dans son testament, ce qui devrait être fait avec la maison dépend de l’exécuteur testamentaire et des bénéficiaires. Ils peuvent choisir de traiter la propriété de la même manière que s’il n’y avait pas de testament.

S’il n’y a pas de testament

S’il n’y a pas de volonté, alors les règles de succession ab intestat entreront en jeu. Souvent, la maison sera vendue et les bénéfices de la vente seront répartis entre les bénéficiaires en relation avec le reste de la succession du défunt.
La demeure peut être mise en vente sur le marché, mais une subvention d’homologation doit être obtenue avant que le processus légal de vente de la propriété puisse être conclu. La plupart des agents immobiliers seront au courant de cette exigence pour la vente de propriétés appartenant à la succession d’une personne décédée.
Alternativement, l’un des bénéficiaires pourrait vouloir recevoir la maison comme héritage. Dans un tel cas, cela doit être convenu avec tous les autres bénéficiaires de la succession. La valeur du bien compte alors pour la part de la succession dont le bénéficiaire devait hériter.
Lorsqu’il n’y a pas de testament, le conjoint ou le partenaire civil du défunt a le droit de refuser de recevoir la maison comme héritage. Ils sont considérés comme étant prioritaires d’héritage des biens.

Préparer la maison à vendre

Bien que ce soit la dernière étape, cela reste encore une tâche ardue. Effacer la maison d’un être cher de ses effets personnels est la première étape pour la préparer à la vente. Ensuite, vous devez l’obtenir dans un état prêt pour le marché. Vous pouvez entamer votre checklist individuelle.

Si les meubles sont vieux ou usés, débarrassez-vous-en. Ne les laissez pas dans la maison parce qu’il nuira à la vente. Retirez les teintures murales, car le goût de chacun diffère. Veillez à vérifier l’état du revêtement du sol. Remplacer les carreaux de céramique fissurés. Nettoyez le tapis sur du contreplaqué ou achetez des nouveaux. Lavez les fenêtres, les lames de ventilateur, le plafond, les lampes et essuyez l’intérieur des armoires. N’oubliez pas de réparer tous les conduits d’eau et d’électricité.

Dans le cas où la réparation ou la vérification du domicile vous paraisse difficile, il existe certaines entreprises ou agences qui le font à bon prix. Ils s’occupent d’évaluer votre domicile et certains proposent même le devis ainsi que la main-d’œuvre afin de les réparer.
En outre, sachez que si le vendeur est décédé dans la maison, vous pouvez être tenu de divulguer ce fait à un acheteur potentiel. Demandez à un agent immobilier au sujet des divulgations de vendeur ou si un décès dans la maison est considéré comme un fait matériel. Dans ce cas, le certificat de nettoyage des lieux délivré par des entreprises agréées peut jouer en votre faveur.

En somme

La maison est tout ce qui reste de la personne décédée. Selon sa volonté, il peut encore décider de l’avenir de ses propriétés et de ses biens. Dans le cas contraire, il revient à ses héritiers ou à son conjoint de le décider. Dans tous les cas, il faut procéder à l’inventaire, au nettoyage et au vidage. Ensuite, cela dépend si la maison est à vendre ou non. Dans ce cas, il faut le préparer à la vente et entamer de réparation afin d’en tirer un meilleur prix.

Evaluez notre article !
[Total: 2 Average: 5]

Nos Agences

Hauts de France

679 Avenue de la République
59800 Lille

Ile de France

31 Avenue de Ségur
75007 Paris

champagne ardennes

Centre d’Affaires Reims Bézannes
7 rue Pierre Salomon
51430 BEZANNES

A lire

Articles similaires