Email

contact@nord-nettoyage.com

Telephone

06 52 00 45 38

Email

contact@nord-nettoyage.com

Telephone

06 52 00 45 38

Quelles sont les règles en matière de nettoyage des parties communes ?

Lorsqu’il s’agit d’immeuble de copropriété, il est toujours délicat de désigner les personnes qui sont chargées de s’occuper des parties en commun. Afin d’éviter tout problème avec d’autres individus, le mieux est de se renseigner sur les lois concernant la copropriété. Entre le nettoyage d’un immeuble et la répartition des activités, ces diverses règles ne doivent jamais être négligées.

Les parties communes, que dit la législation sur la copropriété ?

Comme son nom l’indique, les parties communes sont des espaces que tous les copropriétaires peuvent utiliser. Contrairement aux parties privatives, tout le monde a le droit d’y accéder et d’y réaliser ses besoins. Ainsi, ce sont des zones qui sont destinées à l’ensemble des personnes qui vivent sous le même toit. La plupart du temps ces locaux comment sont les jardins, l’ascenseur, les couloirs, le hall d’entrée, les boîtes aux lettres, etc. À titre d’information, la loi qui régit la copropriété définit clairement ces espaces appelés parties communes. Afin d’en savoir plus, il est conseillé de regarder la loi du 15 juillet 1965, n° 65-557, dans l’article 3.

Selon le résumé des règles, les charges et le nettoyage des parties communes sont répartis. Vu que ces lieux engendrent souvent un désaccord, les autorités compétentes ont donc établi une législation qui précise les devoirs et les droits de chacun. Dans le cas où un immeuble est en présence d’ascenseurs ou d’autres dispositifs communs, le nettoyage de ces lieux doit se faire par tour. En effet, tout le monde est obligé de prendre soin de ces espaces partagés.

Parties communes, la répartition des charges

Quand nous parlons de copropriétés, la première chose en tête est que tous les locataires peuvent utiliser les parties qui ne sont pas privées. Par exemple, chacun a le droit de se détendre dans le jardin ou de monter les étages via l’ascenseur. Cependant, ces activités entraînent des charges pour tous les utilisateurs de ces dispositifs. En général, les copropriétaires font une cotisation pour solliciter un professionnel en nettoyage. Concernant le montant à dépenser, la somme totale doit être divisée par le nombre de personnes ou de groupes qui sont installés dans l’immeuble. Toutefois, il arrive que ces charges soient fractionnées différemment. En effet, un individu qui se situe dans le rez-de-chaussée ne doit pas payer moins d’argent puisqu’il utilise rarement, voire jamais, l’ascenseur.

Par conséquent, la réparation des tâches ou des charges dans une partie commune dépend des copropriétaires. S’ils ont décidé de réaliser le nettoyage par leur propre moyen, chaque personne doit accomplir son devoir un par un. Plus précisément, le nettoyage se fera par tour. D’un autre côté, s’ils ont pris la décision de solliciter une entreprise ou un spécialiste en nettoyage, la charge totale devra être divisée en fonction de la fréquence d’utilisation. Par exemple, quelqu’un qui ne passe jamais du temps dans le balcon n’est pas obligé de donner une somme d’argent égale à ce qui l’utilise habituellement.

L’entretien des parties communes, quelles sont les diverses tâches ?

Vu que l’opération consiste à nettoyer, les différentes tâches ont pour but de rendre propres les endroits utilisés en commun. Le premier élément à prendre en compte est donc les escaliers et les couloirs. En outre, ces derniers sont les lieux les plus importants puisque tout le monde doit y passer. Après ces deux dispositifs, il y a l’entretien de l’ascenseur. Dans le cas où l’immeuble dispose d’un garage ou d’un parking, il est également nécessaire de les nettoyer. Pour ce qui est des vergers et des espaces verts, cela dépend des personnes qui les utilisent.

Pour rappel, le nettoyage d’une copropriété n’est pas toujours le même. En outre, il varie en fonction de la taille et de la superficie de l’immeuble en question. Afin de savoir la fréquence de l’opération, il faudra connaître le nombre de copropriétaires, la dimension des parties communes ainsi que l’existence de commerce ou de profession libérale. En principe, l’assainissement de ce genre d’endroit doit se faire quotidiennement si le bâtiment est assez vaste. De même pour les constructions qui possèdent un petit commerce ou autre métier libéral. Néanmoins, il faut savoir que c’est le syndic de copropriété qui est chargé de choisir à qui confier cette tâche de nettoyage.

La vie en copropriété, des règlements obligatoires

Pour avoir une vie paisible et éviter les conflits, quelques lois régissent la vie des personnes en copropriété. Très important dans un immeuble, le respect des règles d’assainissement des parties en communs est un acte que tout le monde doit suivre. Ces endroits partagés se distinguent en deux éléments, ceux de l’intérieur et ceux de l’extérieur. Dans un premier temps, les parties intérieures sont généralement les escaliers, les couloirs et l’ascenseur. Pendant un nettoyage d’un immeuble, ces différents points sont les plus importants. Ainsi, le travail consiste à purifier le sol, les rampes ainsi que les vitres.

Pour ce qui est de la partie extérieure, cela concerne surtout les propriétés disposant d’une grande cour. Grâce à une entreprise compétente, l’opération sera non seulement plus rapide, mais aussi plus professionnelle. Afin d’entretenir l’état du bâtiment, les copropriétaires doivent, soit faire un nettoyage en groupe, soit solliciter un spécialiste. Dans le cas où votre immeuble contient plusieurs, il est recommandé de faire appel à un prestataire. En effet, le lavage des carrelages en hauteur requiert des équipements et des matériels spécifiques.

Le nettoyage d’un immeuble en copropriété

Tout d’abord, si vous êtes dans une petite copropriété, réclamer l’aide d’un concierge n’est pas vraiment nécessaire. Pour régler vos problèmes d’assainissement des parties communes, le mieux est de trouver une entente, dont le but de réaliser un nettoyage par tour. Bien qu’engager une femme de ménage soit la solution la plus simple, faire l’opération par vos propres moyens permet d’économiser une bonne somme d’argent.

Ensuite, pour une copropriété de taille moyenne, il est essentiel d’accomplir un nettoyage au moins une fois par semaine. Fréquemment composé d’une quinzaine à une vingtaine d’individus, ce type de copropriété a besoin d’un agent de ménage efficace. Vu que les locataires sont nombreux, la rémunération à payer ne devra pas être trop chère. Par ailleurs, c’est la solution la plus adaptée dans ce genre de situation.

Enfin, à propos des grandes copropriétés, il est conseillé d’embaucher un gardien. Ce dernier pourra effectuer le nettoyage dans les parties communes. Si vous ne trouvez pas un gardien, il ne reste plus qu’à appeler les entreprises spécialisées dans l’assainissement. À part le fait de réaliser un nettoyage, ces établissements pourront aussi vous donner des conseils sur comment bien entretenir les ascenseurs, les jardins, ou encore les balcons.

Evaluez notre article !
[Total: 5 Average: 4.4]

Nos Agences

Hauts de France

679 Avenue de la République
59800 Lille

Ile de France

31 Avenue de Ségur
75007 Paris

champagne ardennes

Centre d’Affaires Reims Bézannes
7 rue Pierre Salomon
51430 BEZANNES

A lire

Articles similaires